Vous êtres une entreprise et vous souhaitez anticiper vos besoins, recruter et connaître les aides à l'embauche ? Une équipe de conseillers spécialisés de Pôle Emploi est dédiée à votre entreprise !

04. 32.85.84.15 / recrutementcarpentras@pole-emploi.net

Les aides à l'embauche

  • PME, une aide à l'embauche spécialement créée pour vous,
  • L'aide à l'embauche d'un premier salarié,
  • L'aide "TPE jeunes apprentis",
  • Demandeurs d'emploi et publics en insertion
    • L'exonération de charges sociales dans les zones défavorisées,
    • Le Contrat Unique d'Insertion - CUI
  • Travailleurs handicapés
    • Les incitations à l'embauche des travailleurs handicapés
  • L'exonération des charges en outre-mer,
  • Aide à l'embauche d'un demandeur d'emploi de 26 ans ou plus en contrat de professionnalisation,
  • Aide à l'embauche d'un demandeur d'emploi de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation,
  • L'État s'engage pour les emplois d'avenir.

Embaucher une personne en Emploi franc

L'arrêté du 22 mars 2019 fixe la nouvelle liste des territoires éligibles au dispositif expérimental "emplois francs" et depuis le 01/04/2019, il est élargi au Vaucluse : une entreprise qui embauche un demandeur d’emploi habitant en Quartier prioritaire de la Ville (QPV) pour un contrat supérieur à 6 mois bénéficie d’une aide financière proratisée allant de 2 500 € à 5 000 € par an sur 3 ans maximum.

Vous trouverez en pièce jointe un flyer d’information, les quartiers éligibles, et voici le lien officiel d’information sur le dispositif : 

https://travail-emploi.gouv.fr/emploi/emplois-francs/

Les conseillers Entreprises de Pole Emploi sont à la disposition des entreprises qui souhaitent plus d’informations au 04 32 85 84 15

 

Les aides à la formation

  • La Préparation Opérationnelle à l'Emploi individuelle (POE I),
  • L'action de formation préalable au recrutement (AFPR),
  • Le contrat d'apprentissage,
  • L'aide "TPE jeunes apprentis",
  • Le contrat de professionnalisation5 aides financières à connaître pour former ses futurs collaborateurs,
  • Accueillir et intégrer un jeune en alternance.

Aides à la formation avant l'embauche

Deux aides pour des formations avant l'embauche, attribuées selon la nature et/ou la durée du contrat de travail.

  • La Préparation Opérationnelle à l'Emploi Individuelle (POEI)
  • L'Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

Objectif : 400 heures de formation maximum qui vous permettent en tant que demandeur d'emploi ou , pour la POEI à un salarié en CUI-CAE, en CUI-CIE ou en CDD au sein d'une structure d'insertion par l'activité économique (SIAE) d'acquérir les compétences nécessaires pour occuper l'emploi proposé par un employeur.

Quels employeurs ?

Secteur privé ou public qui s'engagent à embaucher le demandeur d'emploi à l'issue de la formation.

Pour quels publics ?

Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi, indemnisés ou non, présélectionnés pour occuper l'emploi disponible. La POE est également ouverte aux salariés en CUI-CAE et en CUI-CIE (en CDD ou en CDI) et aux salariés en CDD au sein d'une structure d'insertion par l'activité économique (SIAE)

Quel contrat de travail conclure ?

  • CDD d'au moins 6 mois
  • CDI
  • Contrat de professionnalisation
  • Contrat d'apprentissage
  • Contrat de travail temporaire d'au moins 6 mois

Quels avantages ?

  • L'adaptation ou le développement des compétences du futur salarié
  • L'accompagnement par un conseiller Pôle Emploi
  • Le financement de la formation réalisée

En savoir plus sur POEI / AFPR

Anticipez vos recrutements avec l’immersion professionnelle

Accueillir une personne en recherche d'emploi en immersion dans un cadre juridique sécurisé pour faire découvrir vos métiers, votre secteur d'activité ou préparer un recrutement est possible, grâce à la Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP). En voici les modalités :

Quel est l'objectif poursuivi ?

Vous accueillez pendant une durée limitée un demandeur d'emploi, un jeune, un salarié en insertion, un travailleur handicapé, pour lui :

  • faire découvrir vos métiers ou votre secteur pour le valoriser,
  • répondre à vos besoins de recrutement,
  • favoriser l'accès à l'emploi de personnes en insertion ou en reconversion.

Qui accueillir ?

  • Toute personne en recherche d'emploi faisant l'objet d'un accompagnement personnalisé,
  • Et pour laquelle Pôle emploi, une Mission Locale, un Cap emploi ou une structure d'insertion par l'activité économique (SIAE hors ETTI) a prescrit une "période de mise en situation en milieu professionnel".

Combien de temps ?

La durée est d'un mois maximum renouvelable sous conditions.

Quels employeurs ?

Toute personne morale disposant d'un numéro SIRET (entreprise, association, collectivité publique...) peut recevoir des personnes en immersion.

Quelles démarches ?

Contactez votre conseiller Pôle Emploi afin de :

  • rencontrer des candidats souhaitant effectuer une période d'immersion en lien avec vos métiers,
  • connaître les différentes étapes : signature d'une convention, désignation d'un tuteur pour toute la période d'immersion.

Précisions

Pendant la période d'immersion professionnelle, le bénéficiaire conserve le statut antérieur qu'il avait à son entrée en immersion. Pour les demandeurs d'emploi indemnisés, l'indemnisation se poursuit.

Dispositif : Action régionale pour le développement d’activités nouvelles

Vous êtes...

... dirigeant d'une petite entreprise, d'une TPE, d'une entreprise artisanale ou d'une association en région PACA :

  • de moins de 50 salariés,
  • créée depuis plus d'un an,
  • indépendante de groupes nationaux ou internationaux,
  • financièrement et économiquement saine.

Vous avez le projet ...

... de conquérir un nouveau marché, lancer un nouveau produit ou encore structurer votre activité, dans le but de développer votre entreprise et renforcer votre compétitivité.

Ce projet nécessite d'intégrer une nouvelle ressource dont vous ne disposez pas.

Ardan vous aide à franchir le pas

  • Vous intégrez une personne en recherche d'activité professionnelle, qui devient le pilote de votre projet, dans le cadre d'un stage rémunéré de six mois, avec le statut de stagiaire de la formation professionnelle,
  • La mise en œuvre du projet est facilitée par des méthodes de travail spécifiques au développement de projet : plans d'action, tableaux de bord, indicateurs de résultats,
  • Le pilote développe des compétences directement transférables sur le projet, en suivant un parcours de formation composé de huit modules, validé par l'obtention du Titre professionnel Entrepreneur de petite entreprise délivré par le Cnam (Niveau III enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles). Un chéquier complémentaire de 1 500 € TTC est à disposition pour financer des formations métiers.

La prise en charge financière

Le dispositif est cofinancé par le Conseil régional. Le coût restant à la charge de l'entreprise pour le stage est de 5 500 € net.

4 bonnes raisons de choisir le dispositif Ardan

  • Vous intégrez un dispositif simple et réactif, en bénéficiant de conseils et d'expertise,
  • Vous vous donnez le temps et les moyens de concrétiser votre projet,
  • Vous intégrez de nouvelles compétences en les formant,
  • Vous bénéficiez d'un appui financier pour lancer une activité nouvelle.

L'alternance

Le contrat d’apprentissage

But :  obtenir un diplôme d’État ou un titre à finalité professionnelle inscrit au RNCP

 

Conditions : 16 à 29 ans révolus

 

Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 29 ans révolus

 

 

Quels employeurs ?

 

  • secteur artisanal, commercial, industriel, agricole ainsi que les employeurs du milieu associatif et des professions libérales
  • secteur public non industriel et commercial (fonctions publiques d'État, territoriale et hospitalière, ainsi que les établissements publics administratifs)

Le contrat de professionnalisation

But : obtenir une qualification professionnelle reconnue

Conditions :

  • jeunes âgés de 16 à 25 ans / demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus
  • bénéficiaires du RSA / de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH)
  • bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon 
  • les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé

Quels employeurs ?

 

Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue


Promotion ou reconversion par alternance (Pro- A)

Conditions :

  • salariés en CDI dont la qualification est inférieure ou égale à un diplôme de niveau II (soit un diplôme de niveau licence)
  • aux salariés en CUI (contrat unique d’insertion) à durée indéterminée
  • mais également aux salariés dont la qualification n’est pas suffisante au regard des évolutions technologiques ou de l’organisation du travail

Quels employeurs ?

 

Tout employeur assujetti au financement de la formation professionnelle continue


Quels avantages à la formation en alternance ?

Pour un alternant : obtenir un diplôme, gratuité des frais de formation, mise en pratique des

 

enseignements théoriques, rémunération, accès plus facile à l’emploi, possibilité de l’aide au permis B

 

Pour l'employeur : former un nouveau salarié, avantages financiers

 

Le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation peuvent être conclus en CDD ou CDI

 

En principe de deux années pour la période d’apprentissage ; cette durée peut, dans certains cas dérogatoires, être inférieure (6 mois) ou supérieure (3 ans), voire 4 ans pour les travailleurs handicapés / de 6 mois à 1 an, voire 3 ans dans certains cas, pour le contrat de professionnalisation à durée déterminée

Rémunération

Variant en fonction de l’âge et en progression de chaque année du contrat (plus d’infos sur le site)

Conditions de travail

L'alternant est un salarié à part entière (mêmes horaires et mêmes règlements que les autres employés) Pour un apprenti de moins de 18 ans, la durée de travail est augmentée dans certains secteurs d’activité (plus d’infos sur le site)


Comment formaliser un contrat en alternance ?

Contrat apprentissage : Établi par formulaire Cerfa FA 13 signé par l’employeur et l’apprenti. C’est l’employeur qui transmet les exemplaires du contrat à la chambre consulaire dont il dépend : chambre des métiers et de l’artisanat/chambre d’agriculture/chambre de commerce et d’industrie.

Contrat de professionnalisation : Établi par formulaire Cerfa EJ 20. L’employeur l’envoie à l’opérateur de compétences dont il dépend (plus d'infos sur le site)

L'immersion professionnelle

L'immersion professionnelle est aussi appelée Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP).

Quels objectifs ?

  • Faire découvrir vos métiers ou votre secteur
  • Répondre à vos besoins en recrutement
  • Favoriser l'accès à l'emploi de personnes en insertion ou en reconversion

Qui accueillir ?

Toute personne faisant l'objet d'un accompagnement social ou professionnel personnalisé, et pour laquelle Pôle Emploi, une Mission Locale, un Cap emploi ou une structure d'insertion par l'activité économique (SIAE hors ETTI) a prescrit une "période de mise en situation en milieu professionnel".

Combien de temps ?

Un mois maximum renouvelable sous conditions.

Quelles structures d'accueil ?

Toute personne morale disposant d'un numéro SIRET (entreprise, association...)

Quelles démarches ?

  • rencontrer des candidats souhaitant effectuer une période d'activité en lien avec vos métiers
  • connaître les différentes étapes : signature d'une convention, désignation d'une personne chargée du suivi du bénéficiaire au sein de votre entreprise.

En savoir plus sur l'immersion professionnelle

Une idée de l'alternance dans nos entreprises